Nicolas Canu, ambassadeur : « c’est à nous de transmettre ! »

On n’a pas le temps de penser. On donne le meilleur. Après on est content. C’est une magnifique expérience. Humainement, on gagne en maturité, en connaissance de soi, en compétences, en qualité, en savoir faire. C’est   une expérience reconnue. La presse s’intéresse à notre parcours, les responsables des boucheries viennent à nous.

Une participation aux Olympiades des Métiers ouvre beaucoup de portes. Il a, par exemple,

Nicolas Canu (à droite) et Joseph Courtin ambassadeurs

passé 3 semaines dans les cuisines du palais de l’Elysée. Après la compétition, la pression retombe. Il a peu dormi durant les 3 jours de compétition car il voulait travailler encore et encore, pour donner le meilleur. Il faut une préparation physique et mentale que la Région met à disposition en amont à la compétition. Il a choisi ce métier parce qu’il aime manger de bonnes choses. “C’est une passion qui se met en route peu à peu. Je suis amoureux de mon métier que j’ai découvert pendant mon stage de 3e . Ma famille n’est pas dans le métier.” Il a choisi d’être ambassadeur des Olympiades des Métiers de la Région Normandie pour transmettre son expérience, aider les jeunes à trouver un métier. “On a su nous transmettre l’envie, c’est maintenant à nous de transmettre.

Un article d’Alix Tregaro, Fabien Scelles et Evan Poulain, 2nde MELEC LPO Curie/Corot, Saint-Lô